Ce jeudi on pourra découvrir, le Beaujolais nouveau, mais les producteurs de vins parlent plus de Beaujolais nouveaux et voudraient que la fête concerne tous les Beaujolais.

A Lyon ce sera un vin d’un genre nouveau qui sera présenté par les vignerons sur la place des Terraux. Il sera aussi question d’améliorer l’image de ce vin qui dont l’image est salie et qui enregistre des baisses dans les ventes.

Bonne récolte malgré les orages

Le Beaujolais nouveau de l’année passée avait été présenté sans grand bruit sur fond d’attaques terroristes (13 novembre). Mais en 2016, les producteurs de vins ont voulu changer la donne et ont dû accepter de travailler avec les orages du printemps et la grêle qui a tout dévasté au nord du vignoble.

Il y avait aussi le mois d’août qui apportait son lot d’incertitudes et une arrière-saison qui a donné la possibilité aux grains de devenir matures et d’améliorer les volumes.

Au final, le Beaujolais fait partie de ces rares vins de la région a bénéficier d’une récolte exceptionnelle, alors qu’elle n’a pas vraiment été bonne dans toute la France (- 10%).

En termes de qualité, « les Beaujolais 2016 privilégient l’élégance au lieu de la puissance et gardent un équilibre impressionnant entre acidité, composition et fruits » explique Bertrand Chatelet, directeur de la Sicarex, organisme de recherche de l’inter-profession. Inter-Beaujolais prend la précaution de changer de termes pour parler du goût de banane ou de tabac pour essayer de se départir de la mauvaise image du vin.

Baisse des ventes de vins

A cela s’ajoute le fait que la vente du vin a doublement baissé. En 2015 aussi, les ventes ont continué à chuté avec 25,7 millions de bouteilles écoulées, alors qu’en 2014, près de 28 millions de bouteilles ont été vendues.

Et cette année, les ventes en vrac ont déjà baissé de 5%. « Le Beaujolais est en mauvaise passe actuellement comparé aux années 80. Mais c’est encore acceptable. Nous voulons récupérer le Beaujolais nouveau écoulé à 80% en vrac. Et notre souhait est que cette fête porte sur tous les vins du Beaujolais » d’après les explications de David Ratignier, producteur de vin à Saint-Etienne-la-Varenne (Rhône) et vice-président d’Inter-Beaujolais.

Corinne

A propos de Corinne

Voir tout ses articles

Je suis ici pour relayer des informations en dehors du Vin. J'espère que les lecteurs assidus ne m'en voudront pas trop :)

Cela pourrait également vous intéresser