Les millésimes sont connus pour être très chers et dans cadre, les domaines ne manquent pas de rivalisé quand il faut vendre leurs produits qui coûtent d’ailleurs très cher. Mais on se demande souvent qui fixe les prix des vins. Pour ce faire, nous sommes entrés pour vous dans le cercle très sélectif des courtiers et négociants de Bordeaux.

François Levêque, courtier depuis plusieurs années descendant d’une lignée de courtiers, dirige un cabinet, expert dans les grands vins figurant parmi les plus prestigieux de bordeaux. Ce professionnel se rend chez Figeac son client et premier grand cru de saint-émilion; nénin, qui a été racheté par Jean-Hubert Delon, la conseillante, un autre vin de pomerol. Le professionnel qui a déjà son avis sur ces vins qu’il a dégusté de façon séparée, veut tout de même affiner son jugement.

Accompagné de sa fille, François Levêque se rendra aussi chez deux autres géants du vin à savoir, Angélus, premier grand cru classé A de saint-émilion, appartenant à la famille de Boüard de Laforest. Et pétrus, le « premier » de pomerol, propriété de Jean-François Moueix. Nous sommes à un jour des « primeurs », une rencontre annuelle du vignoble bordelais, un événement à la fin duquel, seront présentés les prix du nouveau millésime.

Un moment où les journalistes, les courtiers, les négociants et autres professionnels du secteur découvrent le millésime 2015, qui ne peut être validé que par les meilleurs dégustateurs qui sont les seuls habilités à évaluer le potentiel dans les prochaines années.

Michel Bettane indique que « pour un spécialiste sérieux, donner son jugement à partir d’un échantillon sur l’avenir d’un vin et évoquer son comportement pendant son vieillissement est une tâche sensible.

Et concernant le fait de le noter par rapport à lui-même et aux autres vins, alors que ces notes sont données aux vins de caractère et de qualité comparables, il existe peu de spécialistes formés et qui s’assument pour cette mission qui est d’ailleurs très difficile ». Toutefois, c’est un moment où l’on goûte, crache, hume, un vin pour la première fois. Lors de cet événement tout le monde observe tout en étant en émoi, mais il faut attendre avant de donner un avis, car il y a aussi les acheteurs qui sont pressés de donner des prix aux vins.

Corinne

A propos de Corinne

Voir tout ses articles

Je suis ici pour relayer des informations en dehors du Vin. J'espère que les lecteurs assidus ne m'en voudront pas trop :)

Cela pourrait également vous intéresser